Blockchain, pour quelles utilisations réelles?

Grâce aux smart-contracts, les possibilités d’utilisations de la blockchain se sont multipliées et concernent tous les secteurs de la société. Cependant le degré d’adoption n’est pas le même selon les secteurs.

Voici quelques secteurs qui ont adopté la philosophie de la blockchain. Il est possible d’obtenir une liste plus exhaustive des projets via le site dAppRadar. En s’inspirant du découpage que fait le site, nous pouvons regrouper les secteurs selon les catégories suivantes:

Collectibles

Les Collectibles sont indissociables des Non-Fungibles Token (NFT). Les NFTs sont des actifs numériques uniques, non reproductibles et indivisibles. Grâce aux NFTs, le concept de rareté numérique a trouvé toute sa pertinence. Et qui parle d’objets rares, parle aussi des collectionneurs.

Ainsi les collectionneurs du monde entier s’arrachent ces objets numériques qu’ils considèrent comme uniques. L’accessibilité à ces objets et l’absence d’intermédiaires pour « censurer » ou favoriser certaines œuvres a permis l’émergence de nouveaux artistes.

Certaines œuvres se sont vendues à des millions de dollars comme ce tweet ci-dessus de Jack Dorsey, le pdg de Twitter, vendu 3,5 millions de dollars.

Les collectibles vont au delà, de l’art numérique. Leur rayon d’action concerne également les personnages qui peuvent être utilisé dans les jeux, les titres de propriété, les documents de certifications.

DeFi

DeFi pour Decentralized Finance, est un système de finance alternatif, entièrement numérique et décentralisé, proposant des services bancaires et financiers comme le ferait la finance traditionnelle. Ces services sont accessibles à tous et reposent sur la blockchain et les cryptos.

Voici quelques services proposées:

  • Staking: peut s’apparenter à l’épargne (livret A, LDDs, etc…). Le simple fait de posséder certaines cryptos permet de générer des rendements.
  • Lending: il est possible de prêter des cryptos contre des intérêts rémunérateurs.
  • Farming: permet de placer ses cryptos pour obtenir des rendements.

De nombreuses plateformes autonomes ont vu le jour :

Games

Il se dit que l’adoption définitive des ‘gamers’ aux dApps permettra de démocratiser la blockchain auprès du grand public. Cette frange hétéroclite de la population (occasionnel, passionné, professionnel), est la plus importante de toute. On y retrouve une répartition assez équilibré selon le sexe. La moyenne d’âge est au milieu de la trentaine, ce qui laisse penser que leur pouvoir d’achat est important.

Le monde des jeux vidéos est l’un des enjeux du moment. Cet article montre le rapport entre l’industrie du jeux et celui des autres industries du divertissements. L’industrie des jeux génèrent près de 175 milliards de dollars contre 12 milliards pour le cinéma en 2020.

Voici les quelques plateformes de jeux tokénisés :

Ces plateformes revendiquent chacune plus de 130 000 utilisateurs à ce mois (sep. 2021).

Gambling

Regroupe toutes les dApps qui reposent sur des jeux d’argent. Au vue l’effervescence de l’univers des cryptos, et de la difficulté à les réglementer il n’est pas étonnant que les dApps de jeux d’argent y prolifèrent.

Les blockchains ThunderCore, Polygon et TRON recensent à l’heure actuelle, les plateformes de jeux qui ont le plus de joueurs. Il est difficile d’estimer précisément combien génère ce secteur.

Exchanges

Pourquoi les plateformes d’échange ne pourraient-elles pas être décentralisées elles aussi? En effet, dans cet univers de la blockchain, il est paradoxale que l’acquisition et l’échange de cryptos se fassent via des plateformes centralisées. Mettre en place une technologie disruptive pour au final dépendre des intermédiaires traditionnels pour acheter des tokens est paradoxale.

C’est dans ce sens que des Decentralized Exchange entièrement régit par les smart-contracts ont vu le jour. Ces plateformes proposent les mêmes services q’une plateformes d’échange classique. L’absence d’intermédiaire pourrait fluidifier les processus d’achats, ventes, échanges des différents actifs.

Voici quelques DEX :

Marketplaces

Le degré de maturité de la blockchain est telle que certains services d’intermédiation commerciale (marketplace) ont fait le pari de se baser sur la technologie pour offrir de nouveaux services aux clients.

Sur ces plateformes, les différents acteurs s’échangent des actifs et des biens sans intermédiaire. Ce sont les conditions pré-définies par les smarts-contracts qui régissent les règlements et les interactions. Ceux-ci permettent un niveau de confiance élevée et la garantie de fonctionner en totale transparence. Les moyens de paiements se font via des cryptocurrencies. La sécurité et la traçabilité des données, ont convaincu quelques acteurs visionnaires.

Ces marketplaces sont surtout de nouveaux projets. Pour l’instant aucun acteur majeur établit dans le commerce traditionnel n’a fait le choix de migrer sur les blockchains. Ceci poserait beaucoup de problématiques lors de la migration des données. Il serait intéressant d’obtenir un retour sur expérience sur le projet qui y arrivera.

Dans le top 3 des marketplaces nous avons :

Social

La tokenisation de la popularité sur un réseau. Voilà l’approche quelque peu originale que permet la blockchain. Des implémentations voient le jour et séduisent de plus en plus de stars.

Le principe est que chaque personne célèbre ou non puisse créer ses propres tokens et les mettent en vente pour financer des projets ou pour contre des services.

Le monde du sport n’y est resté pas insensible. Dans le football, il est possible d’acheter des tokens appelés les fan tokens. Ils sont disponibles sur le site Socios.com et permettent à ses détenteurs d’avoir un droit de regard le club ou de remporter des goddies occasionnellement.

Si vous souhaitez tenter cette aventure sociale et vous lancer, Yep et Steemit pourraient faire votre bonheur.

L’utilisation de la blockchain touche de plus en plus de secteurs. De nouveaux acteurs parient sur ce nouveau paradigme et entendent bouleversés les codes. Ils souhaitent s’imposer comme des alternatives aux acteurs reposant sur des systèmes centralisés. Ainsi dans le Cloud, des blockchains telles que FileCoin, IExec se voient déjà concurrencer les plus grands Cloud Provider, ou encore Theta avec Netflix.

L’effet de nouveauté et l’adhésion rapide à ces technologies permettent à des projets d’explorer certains sujets, en ayant un crédit illimité. Les ICOs se fond à une vitesse folle et certains projets farfelus voient le jour.

Mais la blockchain est-elle vraiment nécessaire dans tous les secteurs ? Cela reste encore à prouver. Le tri se fera naturellement lorsque l’engouement aura baissé. On peut quand même dire qu’elle challenge les systèmes existants.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s